Même si vous n'aimez pas la pluie, il faut bien avouer qu'elle manque à la nature, qui n'a déjà pas été très gâtée au cours du mois d'avril avec des gelées tardives particulièrement destructrices. La semaine à venir va permettre aux sols de bénéficier d'un peu d'eau, mais les journées seront assez maussades et l'ambiance peu printanière. Pas de quoi vous inciter à profiter de la fin des restrictions des déplacements. A part la journée de lundi, qui sera sous une belle influence anticyclonique, les autres journées seront bien animées. En plus de la pluie, c'est le vent qui se fera remarquer, soufflant parfois en violentes rafales, en particulier mardi, lors du premier épisode perturbé, premier d'une série qui va s'égrainer au fil des jours. Dès lundi après-midi, le vent va basculer au secteur sud-ouest, ce qui n'était pas arrivé souvent ces dernières semaines, le flux océanique est de retour et il va le faire savoir. Dans la nuit de lundi à mardi, ce vent se renforce et apporte quelques pluies, a priori faibles selon les dernières modélisations.

La journée de mardi sera agitée, faiblement pluvieuse, les rafales pourront dépasser les 60 km/h en Ile-de-France et le vent continuera de souffler mercredi dans un système de traîne qui apportera quelques averses dans une ambiance rafraîchie. Jeudi, nouvel épisode perturbé, moins agité mais avec des précipitations plus consistantes et surtout plus durables, une journée bien maussade en plus d'être anormalement fraîche (maxi à peine supérieures à 10°). Vendredi, le vent bascule de nouveau au secteur sud-ouest, le soleil fait un retour timide, quelques ondées  et un thermomètre qui amorce sa remontée. Samedi, une petite "bouffée" de douceur pourrait se produire, avec une tendance orageuse qui reste encore à définir et qu'il faudra surveiller. A plus long terme, nous pourrions retrouver ce fameux flux de nord-est que nous connaissons bien, signifiant que l'atmosphère pourrait de nouveau se rafraîchir...

Le site BaoBaB est en pleine transformation, avec des nouvelles présentations des données de la station de Clamart et d'autres surprises. D'autres informations sur le BaoBaBlog.

PROCHAINS BULLETINS (sous réserves de disponibilités): dimanche 9, 16 mai 2021

Rédaction: Philippe LEBRAUD, BaoBaB

 

 

 

EUROPE: OBSERVATIONS EN DIRECT

Source: Météociel (pour l'heure ajouter 1 heure en hiver, 2 heures en été)

 

EUROPE: IMAGE SATELLITAIRE

Source: Wetterzentrale (pour l'heure ajouter 1 heure en hiver, 2 heures en été)

 

EUROPE: ETAT DES LIEUX (zones de basses pressions, zones de hautes pressions)

Source: http://www.met.fu-berlin.de

 

EUROPE: TEMPERATURES RELEVEES SOUS ABRI (live)

Source: Météociel (pour l'heure ajouter 1 heure en hiver, 2 heures en été)

 

 

 

EUROPE: EVOLUTION GENERALE POUR LES 7 PROCHAINS JOURS

Source: Wxcharts.eu (pour l'heure ajouter 1 heure en hiver, 2 heures en été)

 

EUROPE: PRECIPITATIONS CUMULEES (mm) POUR LES 7 PROCHAINS JOURS

Source: Wxcharts.eu (pour l'heure ajouter 1 heure en hiver, 2 heures en été)

 

EUROPE: TEMPERATURES (°C) POUR LES 7 PROCHAINS JOURS

Source: Wxcharts.eu (pour l'heure ajouter 1 heure en hiver, 2 heures en été)

 

EUROPE: ECARTS AUX NORMALES (°C) POUR LES 7 PROCHAINS JOURS

Source: Wxcharts.eu (pour l'heure ajouter 1 heure en hiver, 2 heures en été)

 

EUROPE: VENT MOYEN (km/h) POUR LES 7 PROCHAINS JOURS

Source: Wxcharts.eu (pour l'heure ajouter 1 heure en hiver, 2 heures en été)

 

 

La mise en place d'une circulation zonale plus classique se profile pour la semaine prochaine. Dès le début de la semaine, les hautes pressions vont s'étendre sur le sud de la France, en provenance des Açores. Cet anticyclone gagnera le bassin méditerranéen tandis qu'un rail dépressionnaire va se positionner de l'océan vers la Scandinavie.

Ainsi, un flux de sud-ouest dominera au cours de la semaine prochaine avec une situation assez classique donnant un temps sec, lumineux et doux au sud mais souvent nuageux et plus frais au nord où des perturbations pluvieuses et venteuses pourront déborder. La fin de la semaine pourrait voir les dépressions se positionner au large du Portugal, pouvant faire remonter de l'air chaud vers la France (du moins au sud). Cette tendance demande encore à être confirmée...

Rédaction: Météo Express, Alexandre Slowik

 

 

EUROPE: SITUATION GENERALE PREVISIONNELLE DU  6ème AU  15ème JOUR

Source: Wxcharts.eu (pour l'heure ajouter 1 heure en hiver, 2 heures en été)

 

 

Le début du mois de mai s'annonce un peu plus humide pour une grande partie de la France, ce qui est tout de même une bonne nouvelle puisque les mois de mars et d'avril ont été généralement assez déficitaires en ce qui concerne les précipitations. Les nappes sont peu remplies, et la végétation, qui a déjà fortement souffert de gelées tardives (mois d'avril) manque parfois cruellement d'eau. Pour le week-end prochain, la situation reste encore assez incertaine, même si certaines choses semblent un peu plus affirmées comme une absence anticyclonique qui se prolonge sur l'Europe et qui pourrait continuer à laisser s'exprimer ce flux plus ou moins "zonal" ou de sud-ouest comme il semblait s'annoncer pour la fin de semaine prochaine, avec une orientation du flux au secteur sud-ouest, réputé plus doux. Sur la carte ci-dessus, un minimum dépressionnaire est fixé sur l'ouest de la France et alimenté par une plus large zone de basses pressions située sur le nord du continent (secteur bleu), de l'air plus froid au nord, de l'air plus doux (chaud) en provenance du sud, de quoi fournir l'instabilité. La journée du 8 mai pourrait bien être assez maussade, voire agitée sur tout l'ouest de l'Europe, en particulier sur le nord des îles britanniques (neige sur l'Ecosse) et depuis la péninsule ibérique au Benelux d'une part, des Pyrénées à l'Allemagne d'autre part, tandis qu'une zone de pluies plus ancienne continue de circuler sur l'Europe centrale. Avec une légère poussée anticyclonique sur le proche Atlantique dimanche, cette perturbation pourrait s'évacuer rapidement vers les terres d'Europe centrale dès dimanche, mais l'instabilité persiste à l'arrière et le Royaume-Uni continue de subir les intempéries (neige en Ecosse et dans le nord de l'Angleterre). En début de semaine suivante, une cellule de hautes pressions s'installe en configuration "verticale" (nord-sud) au large de l'Irlande, de quoi favoriser un flux plutôt septentrional sur le nord du continent, mais il faudra surveiller l'évolution d'un minimum dépressionnaire sur l'Espagne, dont les effets pourraient déborder sur le sud-ouest de la France, puis en Méditerranée. D'autres précipitations persistent des Alpes à la Sardaigne, temps très maussade et agité sur le nord de la Russie et sur les pays Baltes. Si les hautes pressions semblent ensuite vouloir s'installer sur le Royaume-Uni, leur influence sera limitée au nord-ouest de la France, tandis que l'instabilité pourrait s'accentuer plus au sud, entre le Portugal et la Pologne, dans un flux assez frais. Peu de changement en milieu de semaine suivante (12/05), malgré une possible extension de cet anticyclone "britannique" vers les terres, alors que les pluies (neige en montagne) continuent leur spectacle de l'Espagne aux Alpes au sud de la Pologne et à la Russie. En fin de semaine suivante (14/05), peu d'évolution pour l'Europe de l'ouest, les hautes pressions pourraient "glisser" vers les Açores, tandis qu'une autre cellule de hautes pressions se formerait sur la Russie et l'Europe orientale, de quoi "bloquer" la progression des pluies entre les deux. Fortes intempéries possibles entre la France, la Roumanie, l'Adriatique et le nord de l'Italie, pilotées par un minimum dépressionnaire centré sur le Golfe de Gènes. Le week-end d'après (15-16/05) s'annonce à peine mois instable les hautes pressions n'arrivent pas à s'imposer réellement et restent loin des terres, des pluies sont encore possibles de la France au Danemark, à la Pologne, à la Grèce et à la Sardaigne. La plupart des scénarios n'envisage pas d'amélioration pour le début de semaine d'après (17/05), mais l'échéance est encore lointaine. Après une remontée assez "brutale" des températures pour le début du week-end prochain (tendance orageuse ?), l'air froid reste en embuscade au nord, entre Royaume-Uni, Benelux, nord de l'Allemagne, Scandinavie, pays Baltes et Russie septentrionale. Excédent thermique ailleurs entre l'est de l'Espagne, la Pologne, l'Ukraine et la Méditerranée. Dimanche prochain, l'air froid pourrait de nouveau "débouler" sur l'ouest de l'Europe dans une coulée assez importante (à confirmer), puis s'étendre aux deux tiers du continent les jours suivants (y compris en péninsule ibérique) avec des déficits thermiques importants (-5 à -10°) sur la façade est de la France. Petit changement possible à l'aube du week-end d'après, mais la chaleur ne semble pas pour tout de suite hormis sur l'Espagne et le Portugal à partir du début de semaine d'après...

Rédaction: Philippe LEBRAUD, BaoBaB

 

 
 

FRANCE: OBSERVATIONS EN DIRECT

Source: Météociel (heure locale)

 

FRANCE: TEMPERATURES (derniers relevés)

Source: Météociel (heure locale)

 

FRANCE: RAFALES DE VENT (derniers relevés)

Source: Météociel (heure locale)

 

FRANCE: RADAR DE PRECIPITATIONS (animation)

Source: Météo60 (heure locale)

 

FRANCE: IMPACTS DE FOUDRE (animation 2 dernières heures)

Source: Météociel (heure locale)

 

 

FRANCE: EVOLUTION GENERALE POUR LES 5 PROCHAINS JOURS

Source:Wxcharts.eu (pour l'heure ajouter 1 heure en hiver, 2 heures en été)

 

FRANCE: TEMPERATURES PREVUES POUR LES 5 PROCHAINS JOURS

Source: Wxcharts.eu (pour l'heure ajouter 1 heure en hiver, 2 heures en été)

 

 

Lundi 3, une accalmie généralisée nous concerne avec un risque d'ondées uniquement présent vers les Pyrénées et le Mercantour. Sur la moitié sud, le soleil se montre généreux mais les nuages sont plus fréquents au nord, notamment entre la Bretagne et la Belgique avec un renforcement du vent de sud-ouest en Manche. Le vent est également sensible aux abords du golfe du Lion. Les températures sont froides à l'aube, en légère progression l'après-midi.

Mardi 4, une perturbation active s'étire de la Vendée à l'Alsace avec des pluies passagèrement soutenues et de fortes rafales de vent. Elle est suivie d'ondées au nord et en Belgique avec un vent  soutenu. Dans le sud, le temps reste sec avec un ciel s'ennuageant au fil des heures. Les températures sont fraîches sur les deux tiers nord, douces dans le midi.

Mercredi 5, un nouveau cordon pluvieux circulerait de la Gironde aux frontières de l'est. Quelques ondées suivent au nord sous la fraîcheur tandis que le soleil garde l'avantage en Méditerranée.

Jeudi 6, une nouvelle perturbation pluvieuse et venteuse toucherait les deux tiers nord du territoire. Sur les régions méridionales, le temps resterait sec et plus doux, notamment en Méditerranée.

Vendredi 7, des pluies toucheraient la Bretagne et la Normandie. Sur la moitié nord, une ondée locale est possible tandis que de belles éclaircies et une douceur printanière dominent au sud.

Samedi 8, un nouveau front pluvieux arriverait par le nord-ouest, précédé d'un temps particulièrement doux mais devenant lourd avec un risque orageux du sud-ouest vers les frontières du nord.

A partir du dimanche 9 (fiabilité très limitée), des conditions instables domineraient avec des averses d'averses parfois orageuses et des températures redevenant fraîches.

Rédaction: Météo Express, Alexandre Slowik   

 

 

 
 

ILE-DE-FRANCE: TEMPERATURES (derniers relevés)

Source: Météociel (heure locale)

 

ILE-DE-FRANCE: RAFALES DE VENT (derniers relevés)

Source: Météociel (heure locale)

 

ILE-DE-FRANCE: PRECIPITATIONS (animation dernières heures)

Source: Météociel (heure locale)

 

NEBULOSITE, HYGROMETRIE, PRESSION ATMOSPHERIQUE, TEMPERATURES, PRECIPITATIONS POUR LES 6 PROCHAINS JOURS

 
CONCEPTION TABLEAU DETAILS ILE-DE-FRANCE: Philippe LEBRAUD  (2019)
 
EN HIVER, LES TEMPERATURES SONT PARFOIS PLUS BASSES QUE CELLES QUI SONT ANNONCEES SI LES SOLS SONT ENNEIGES. IL FAUT PARFOIS RETRANCHER 3° AUX VALEURS INDIQUEES DANS LES TABLEAUX. MERCI D'EN TENIR COMPTE. LES TEMPERATURES CI-DESSUS NE SONT QUE DES MOYENNES POUR LA REGION, ELLES PEUVENT VARIER D'UN ENDROIT A UN AUTRE DE L'ILE-DE-FRANCE ET ETRE BIEN SUPERIEURES SUR PARIS INTRAMUROS.
LE CUMUL DE PRECIPITATIONS EST INDIQUE POUR 24 HEURES. LA PRESSION BAROMETRIQUE INDIQUE LA PRESENCE D'UNE DEPRESSION SI ELLE EST INFERIEURE A 1015 hPA, OU D'UN ANTICYCLONE, SI ELLE EST SUPERIEURE A 1015 hPA.

  

 

Moyennes pour la période Paris: suivez ce lien (source Météo Paris)

Températures à considérer hors Paris intra-muros.

NOUVEAU SITE  BaoBaB, le ciel et l'esprit

Blog activité tropicale: indispensable !

Vos commentaires par le biais de mon adresse en bas de page

 

Auteur: Philippe LEBRAUD

Contact: en cliquant ici